• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /Blogging
  • /5 raisons d’arrêter d’écrire des articles qui commencent par « 5 raisons… »
5 raisons d’arrêter d’écrire des articles qui commencent par « 5 raisons… »

5 raisons d’arrêter d’écrire des articles qui commencent par « 5 raisons… »

Blogger

Amis blogueurs, cet article est une dédicace pour vous ! Voilà maintenant quelques jours que je viens d'attérir sur la Blogosphère/Twittosphère des spécialistes en IT, Blogs et Réseaux Sociaux en tout genre. Et justement, des spécialistes, il y en a à foison. Les mauvaises langues diraient qu'il n'y a que ça.

Dans le lot, il y a réellement des pointures dans leur domaine, qui pondent régulièrement des articles ultra documentés, avec des contenus riches et intéressants quand on cherche des informations sur un sujet précis.
On les reconnaît facilement car chacun des articles de leur blog recueille au moins une trentaine de commentaires, et leurs "followers" sur Twitter dépassent allègrement le millier de fans.
Ils ne m'ont versé aucune commission, rassurez-vous, mais parmi mes lectures favorites, on peut compter Fred Cavazza, le fameux Capitaine E-commerce, Laurent Bourelly ou Cédric Deniaud. Aucun d'entre eux n'a connaissance de mon existence, mais je lis régulièrement leurs écrits car leur contenu est plus que formateur.
Ces blogueurs-là sont peu nombreux et considérés comme des "Gourous" car ils diffusent souvent des contenus originaux, et des informations "fraîches" avant tout le monde. Je me demande d'ailleurs quand est-ce qu'ils dorment, car le Blogging me semble encore plus chronophage que le jeu vidéo, et pourtant je ne pensais pas qu'il y avait pire que ma Wii pour oublier le temps qui passe.

Parce qu'il faut bien vivre pour blogger (ou blogger pour vivre pour les plus chanceux), la grande majorité des blogs de spécialistes existe dans un but de monétisation. Nos gourous cités précédemment utilisent leur blog et Twitter dans un but de monétisation indirecte. Ils attirent du trafic sur eux afin de devenir populaires dans leur secteur, être reconnus comme des KOL (Key Opinion Leaders) grâce à la qualité de leurs articles. Ils pourront ainsi vendre leurs services plus facilement, que ça soit en conseil, stratégie, développement, etc… Cherchez bien dans un coin supérieur de leur page, vous y trouverez toujours un lien vers le site de leur société.
La plupart du temps, leurs blogs ne contiennent aucune publicité de type Adwords. J'imagine par contre qu'ils sont souvent sollicités pour recevoir des cadeaux, parler d'un nouveau site ou téléphone portable, et que la limite entre billet indépendant et publi-reportage doit être bien mince. Ce n'est pas le sujet qui m'intéresse ici.

En opposition avec ces "blogs qualitatifs à monétisation indirecte", j'ai découvert une multitude de "blogs quantitatifs à monétisation directe".
Je n'avais pas connaissance de ce type de blogs, avant de m'impliquer plus sérieusement dans Twitter et ses flux de recherche. Pour faire simple, si vous ne connaissez pas Twitter, vous pouvez paramétrer une recherche sur un mot clé précis comme #Ecommerce ou #Facebook par exemple (accollé au signe #, on appelle ça un "hashtag", ce mot fera tendance dans vos discussions mondaines). Et toutes les publications Twitter qui contiennent ce mot seront alors affichées en temps réel sur votre écran. On a un peu l'impression de suivre les news de l'AFP sur Internet.

argent facile
Véritable Fan page sur Facebook…

Donc en suivant ces flux, j'ai découvert de nombreux blogs qui publient des tas d'articles sur un même thème, misant sur le quantitatif plutôt que le qualitatif. Pour pondre des articles quotidiennement, il faut forcément faire des concessions sur la qualité du contenu, ou sur son temps de sommeil. La première option étant la plus fréquente, on tombe donc souvent sur des blogs qui produisent des articles au kilomètre, avec un contenu sans grand intérêt.
Leur unique méthode de monétisation est directe. Elle consiste à attirer un maximum de monde sur des pages bourrées de liens publicitaires de type Adwords ou Zanox. Pour générer ce trafic indispensable, il faut produire des articles de type "conseil de spécialiste", qui vont occuper des places de choix dans les résultats de recherche Google et Twitter. On voit donc défiler chaque jour des centaines d'articles francophones et anglophones portant le titre de "X raisons de…".

Le titre de ces articles est très accrocheur. "5 raisons d'utiliser Twitter pour promouvoir votre e-boutique" : on a l'impression qu'on va lire la Bible Twitter en 5 lignes très concises, ce qui va nous permettre de gagner énormément de temps et d'argent.
Dans le même registre, j'ai vu passer des "5 points clés pour perdre 8 kilos en un mois", ou "5 étapes pour comprendre comment Robert, étudiant, 23 ans gagne de 500 à 600 euros par mois avec ses sites Internet".
Nul doute qu'un grand nombre va se sentir tenté de cliquer ces liens lorsqu'il passeront sur nos écrans. On déboule alors sur une page remplie de lieux communs, souvent repiqués dans d'autres articles du même genre (mais réécrits pour échapper au Duplicate Content) et sans aucune réelle valeur en terme de contenu. Et tout autour, parfois même à l'intérieur de l'article, des dizaines de liens publicitaires, bannières animées et micro liens portant sur le thème de la page ("Méthode de régime super rapide", "Le livre du succès sur la monétisation de votre site web", etc…).

Bien joué ! Je ne donnerai aucune URL vers ce type de sites, vous les trouverez très facilement en suivant les blogs via Twitter ou flux RSS. Ou encore en tapant dans Google "comment faire pour…?".

Par contre, à mon tour de prodiguer mes conseils de spécialiste, qui permettront à ceux qui les suivent de devenir riches et célèbres sur internet, avec très peu de travail. Plusieurs de mes adeptes sont déjà millionnaires (en ancienne Lire Turque).

5 raisons d'arrêter d'écrire des articles qui commencent par "5 raisons…"

  1. Produire un contenu inutile vous fait perdre votre temps, et réduit votre quotient intellectuel.
  2. Un contenu sans qualité attire un public sans qualité. Votre blog ne sera jamais reconnu autrement que comme une "ferme à publicités". Pas terrible la e-réputation !
  3. La plupart d'entre vous explique comment monétiser son blog. A force de créer des adeptes qui deviennent ensuite vos concurrents, vous réduisez vos bénéfices.
  4. Trop de pubs, c'est mauvais pour le karma. Pensez à vos prochaines vies.
  5. Vous tirerez une plus grande satisfaction à produire quelque chose d'utile. Et si vous n'avez aucune réelle compétence ou savoir à partager, instruisez-vous, lisez et apprenez !

Peter Gabriel

Notez bien que je n'ai rien contre la publicité en général. Mais la pub à outrance finit toujours par phagocyter son hôte, pour le faire disparaître complètement à la fin. Je l'ai vu par expérience dans mon aventure Second Life. Tout le monde a fini par croire que Second Life a disparu, après avoir rêvé de devenir millionaire grâce à sa seconde vie et avoir déchanté rapidement face aux machines à spams et à pubs qui ont gangréné le monde virtuel.
Par analogie, on lit de plus en plus d'articles décriant la rentabilité des blogs basés sur la publicité, car il y a très peu d'élus malgré ce qu'on essaie de nous faire gober.

Commenter via Facebook

One thought on “5 raisons d’arrêter d’écrire des articles qui commencent par « 5 raisons… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge