• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

Surqualifié pour travailler chez PartyPoker.fr

Surqualifié pour travailler chez PartyPoker.fr

Voilà, je sais enfin ce que ressentent certains ingénieurs et autres hauts diplômés ! Pour la première fois de ma vie, on vient de me refuser un poste en raison de ma surqualification (comprendre : je coûterais trop cher pour accomplir une si petite tâche).

A l'origine, je ne suis pas en mode "recherche d'emploi" puisqu'indépendant depuis 7 ans. Mais en suivant certains flux Twitter ou RSS, il m'arrive de tomber sur des offres d'emploi qui pourraient correspondre à mon profil.
J'ai également paramétré quelques alertes selon mes critères, afin de ne pas rater le jour où "THE Dream Job" serait ouvert à candidature, on ne sait jamais. Pour cela, utilisez tout simplement la fonction de recherche sauvegardée dans Monster.

Il y a un mois, je tombe donc sur une offre de la société Partygaming, propriétaire de nombreux sites de jeux en ligne, dont le célèbre PartyPoker.fr. Tout le monde a vu au moins une fois la pub PartyPoker avec Bruno Solo. Il paraît même qu'on peut jouer en ligne contre lui (mais beaucoup le cherchent encore). La société est le leader mondial du jeu en ligne, et elle vient d'ailleurs de racheter le site concurrent Bwin il y a quelques mois. C'est du lourd !
Je ne connais rien au poker, mais la sphère du jeu en ligne, côté administration, me semble vraiment passionnante. Une grande partie de PartyGaming est délocalisée ici à Sofia en Bulgarie, comme beaucoup de call centers européens. La formule fonctionne parfaitement : employés bulgares aux salaires inférieurs à ceux pratiqués en France, mais avec une culture européenne et des horaires similaires aux notres, et encadrés par des français/anglais/allemands/etc…

Et c'est justement pour ce lieu que plusieurs offres ont fait vibrer mes alertes. Elles concernent les départements du support client, et de la gestion du risque des paiements bancaires, et requièrent de parler français :

The role

PartyGaming has a fantastic opportunity for an outgoing and personable RMC Associate to assume responsibility for providing email and phone support to PartyGaming customers.

Risk Management Associates work in the Risk Management & Credit Team in the Transaction Services department at Party Gaming. The Team’s overarching aim is to catch and prevent fraud at our gaming websites.

Detailed Description

As Risk Management & Credit Associate – French speaking your main responsibilities will involve:

– Liaise with players on account related issues, resolving problems and ensuring high levels of customer care
Analyse customer deposits and account categories, to prevent fraud, correct errors and resolve problems
Analyse records of Affiliate accounts, to ascertain whether there are any irregularities
Suggest improvements to procedures and systems, in the interests of fraud prevention and customer care
Investigate financial irregularities on accounts
Work with colleagues in other departments to resolve account-related issues and prevent fraud
Help maintain quality control and customer care through analysis of player contact
Investigate risk issues relating to third party processors

Job Requirements

As Risk Management & Credit Associate – French speaking your skills and qualifications will ideally include:

    * French Language skills to a business standard
    * Good knowledge of English Language
    * Good analytical ability & problem solving skills
    * Sound decision making
    * Understanding online fraud and willingness to learn
    * Flexible at work, with respect to shifts and working hours
    * Team player

Gestion des clients, sens analytique poussé, expérience avec l'évaluation des paiements frauduleux et français, ben c'est tout moi ça ! J'ai une expérience significative en E-commerce et Community Management, je parle et écris français mieux que n'importe quel bulgare, mon CV devrait les intéresser.

Oui Nide iou

Je cherche avant tout à en savoir plus sur PartyGaming. Coup de bol, j'ai un ami sud-américain qui bosse déjà là-bas depuis un an, exactement dans le service "risk management" mais côté hispanique. Il me confie que la société est sérieuse, l'ambiance de boulot est bonne, et les salaires corrects. Et d'après lui, ils sont en sous-effectif total concernant le secteur francophone (la plateforme bulgare de PartyGaming gère les services clients dans 15 langues différentes).

Je sais que très peu de Bulgares parlent parfaitement français, notre langue étant un véritable calvaire d'apprentissage pour les étrangers, et je suppose que PartyGaming ne parvient pas à trouver les ressources francophones nécessaires pour répondre au besoin des clients. Je fais alors une recherche sur Google, et là, c'est le choc !

Dans la plupart des sites spécialisés de Poker, les forums dédiés à PartyPoker.fr ne sont qu'une succession de plainte à l'encontre du service client de la société. Bien évidemment, les clients satisfaits viennent rarement pour témoigner leur bonheur dans les forums, mais en comparaison avec les autres plateformes, j'ai compris en 5 minutes qu'il y avait un réel problème fonctionnel pour la partie francophone de PartyPoker.

Pour résumer les différents sujets, le premier reproche concerne la langue du support client : les utilisateurs ont posté de nombreux emails reçus, tantôt en anglais, tantôt dans un français traduit à la louche dans Google Translate. Et bien souvent, cela mène à un dialogue incompréhensible entre les deux partie, pour se solder par un abandon pur et simple du client (et donc un client perdu par PartyGaming, ainsi que tous ses amis et contacts à qui il va parler négativement de son expérience).

Voici le genre d'emails en question :

"Bonjour Christian,

En conformité avec le règlement français sur votre compte enregistré doit être vérifiée avec le code secret dans les 42 jours de nous envoyer le code. Depuis que le code n'a pas été vérifiée, nous avons le regret de vous informer que votre compte est maintenant fermé.

Désolé pour le inconvienience.

Nous vous informerons par e-mail au sujet du remboursement de l'équilibrage le plus tôt possible.
Depuis que notre site est autorisée et réglementée par l 'ARJEL, décision sera prise sans perdre de vue la nouvelle réglementation des jeux en ligne.
Vous avez des questions ou des questions concernant cette s'il vous plaît n'hésitez pas à contacter l'organisme de réglementation de jeu, Arjel.

Je vous remercie de votre collaboration.

Cordialement,"

Un autre, où l'opérateur s'excuse d'avoir carrément appelé le client par un autre prénom :

"Bonjour Alexandre, Merci de nous avoir contactés. Veuillez accepter mes excuses pour avoir comis une erreur de frappe et vous avoir prénomé."

J'en ai lu des dizaines de la sorte mais je vous en ferai grâce. Je ne jette pas la pierre à PartyGaming. Ils ont certainement été dépassés par le succès de leur campagne publicitaire à la télé, et ils sont justement en train de recruter pour combler ce manque de ressource en "french-speaking". Si je devais gérer des clients allemands en attendant, je ne ferais pas mieux que Google Translate aussi. Bizarre tout de même que certains messages datent de début 2010…

La Loi est la Loi

Un autre souci rencontré concerne la réglementation française. L’Autorité de Régulation des Jeux En Ligne (ARJEL) impose aux éditeurs de jeux en ligne comme PartyGaming de faire valider le compte de ses clients en confirmant un code reçu par un courrier écrit.
Je ne sais pas comment PartyPoker a géré ses envois massifs de courrier papier, mais il y a clairement eu un raté car ils sont des centaines à n'avoir jamais reçu leur lettre avec le fameux code. Leur compte a finalement été fermé, et l'argent qui était dessus conservé dans les caisses de PartyGaming.

Bien évidemment, la faiblesse niveau langue du support francophone n'a fait qu'aggraver la situation. Les clients ayant eu l'impression de se faire arnaquer, ils ont fini par se plaindre sur internet, dans les forums, les blogs, formant une véritable chaîne solidaire anti-PartyPoker.

J'imagine que chez PartyGaming, il y a bien quelqu'un pour analyser ces échos. Je pense comme beaucoup que la société n'est pas malhonnête, mais juste dépassée logistiquement par son succès médiatique et le trafic qui en résulte (ça me rappelle un peu l'histoire de Second Life en France…).
En tout cas, j'ai une idée bien précise sur ce qu'il faudrait faire pour les sortir de cette impasse, et c'est pour ça que j'ai postulé à ces offres avec quand même l'idée de leur proposer plus que du simple support clientèle.

Allooo, y'a quelqu'un ?

Il y a un mois, je réponds aux 2 offres concernant les postes francophones via le site web local où je les ai trouvées. Aucune confirmation au bout de 3 jours, alors je renvoie ça à l'email indiqué dans l'annonce.
Au bout d'une semaine, je me dis qu'ils sont si débordés que mes emails sont encore dans une liste d'attente. Alors je tente ma chance sur leur tout nouveau site dédié aux emplois de la société, une sorte de Monster réservé uniquement à PartyGaming, comme le font toutes les grosses sociétés type HP ou Micorsoft.

Ce job m'intéressait vraiment, mais n'ayant pas reçu de réponse, malgré l'urgence de leur besoin, je me suis dit qu'ils ont déjà du trouver quelqu'un et j'ai donc arrêté d'insister.

Mais au bout de 3 semaines, voilà que mes "job alerts" me remettent les offres de PartyGaming sous le nez. Pourquoi n'ont-ils pas au moins pris le temps de me rencontrer ? Je me dis qu'ils cherchent encore des gens parlant parfaitement français, ça devrait être leur priorité dans une telle situation. Et par la plus grande des malchances, mon CV est certainement passé à la trappe par erreur…
Je change donc de stratégie et je demande directement sur leur page Facebook s'ils ont bien reçu ma candidature. Et là, j'obtiens une vraie réponse du Community Manager, qui m'invite à postuler pour la 10ème fois, mais il promet de suivre ma candidature. Je rentente ma chance, et à ma grande surprise, j'obtiens une réponse la semaine suivante (hier).

Comme on a peu de temps chez PartyGaming, on fait des pré-entretiens par téléphone afin de filtrer un maximum les candidats à exclure d'office. Je fais partie du lot.
Après avoir discuté 15 minutes en anglais avec une charmante jeune femme, je sens que le seul but de l'interview est de me poser les questions éliminatoires. J'ai pourtant essayé de lui faire comprendre la problématique des clients français de PartyGaming, du temps que j'ai passé à réaliser gratuitement un audit pour eux, et que je souhaiterais lui exposer ce dossier complet lors d'un entretien en face à face.
Mais rien à faire. Même si elle est d'accord avec mon constat, tout ce qu'elle veut savoir, c'est :

Suis-je prêt à travailler en 2×8 (jusqu'à 23 h une semaine sur deux), le week end et les jours fériés ? Non, pas vraiment. Je souhaite privilégier ma vie de famille avant tout. Mais il est facilement possible d'exploiter mes compétences et mon niveau de français en les dédiant aux cas complexes, où le niveau des autres employés serait insuffisant. Appeler un client ou écrire un email peut et doit se faire en journée aux horaires de bureau. Pour les demandes "live" du soir, tout le monde peut expliquer au client où se trouve le bouton "cashout" ou comment retrouver son mot de passe. Si la demande est plus complexe, voir précédemment.

Quelles sont mes prétentions salariales ? Pas exhubérantes en comparaison avec ce que mes services leur coûteraient en France. Elle me confie alors que je suis surqualifié pour ce job. PartyGaming prévoit de distribuer ce type de poste plutôt à des étudiants et de les payer 500 à 700 euros par mois, ce qui n'est pas vraiment élevé vu les horaires imposées, même pour la Bulgarie.
Elle m'invite alors à consulter régulièrement les offres d'emploi publiées sur leur site "carrières" pour un rôle de manager/senior. Et sûrement repasser un mois à se battre pour montrer sa motivation.

Encore une fois, je ne veux pas discréditer PartyGaming. Au contraire, j'étais très enthousiaste à l'idée d'aider la société à sortir d'un buzz négatif montant, grâce à mes compétences et connaissances qui auraient pu réellement leur servir.
J'ai naïvement pensé que si cette multinationale pouvait investir des millions pour payer un acteur français diffusé massivement dans un spot TV, elle aurait l'intelligence et les moyens d'investir 1500 ou 2000 euros par mois pour s'offrir les services d'un (rare) français expatrié pouvant leur permettre de conserver des centaines de clients grâce à sa connaissance du web et de la culture française.
Au lieu de ça, ils se contenteront de 2 étudiants bulgares au français approximatif, pour un résultat pas vraiment convaincant comme on peut malheureusement imaginer. Dommage…

Sources :

Mensonges et incompétence sont les 2 piliers de PartyPoker.fr

PartyPoker / Full Tilt : la colère gronde, l'ARJEL est sourde

Forum Pokerstrategy

Forum Pokerstrategy (15 à 20000 visiteurs par jour !)

La chaîne des blogs :

Eiffel confirme : "PartyPoker ne respecte pas les règles"
Sharkfisher avec "Mon problème PartyPoker.fr"
Rincevent et "Partypoker ou escroquerie Poker?"
Kof avec "Partypoker ou la cour des miracles"
Cartermd titre "Quand Party Poker nous prends pour des cons"
Ded10 dans "Pas cool Party Poker"
Kingyoann dans "Party Poker, des voleurs, des arnaqueurs"
IFU avec "Party Poker, voleur des temps modernes"
Titi dans "La full party d'arnaque arjelrait commencé"
Pokerbastards et "PartyPoker fait le buzz"
Nice hand Sir dans "Maîtres chanteurs et apprentissage"
Xewod dans "Un facteur bien mal Party"
Trabucco et "La vérité"
Wallpaper64 dans "Party et ses lettres égarées"
ChipLeadPoker avec "PartyPoker fait le bug ?"

 

Commenter via Facebook

10 thoughts on “Surqualifié pour travailler chez PartyPoker.fr

  1. T’as tout résumé à la fin, PP préfére investir dans 2 etudiants au français approximatif… encore que..
    J’ai bossé 6 mois chez eux à l’époque pour ce job et comme je parle aussi espagnol j’etais pas trop mal payé. Mes collegues francophones, bulgares d’origine parlaient super bien français par contre.
    Les horaires c’est pas negociable non plus. Mais j’ai jamais bossé un week end et après 18h…
    T’as demandé à Carlos d’aller voir les RH? Je dois encore avoir le mail de la fille des RH. Je m’entendais bien avec elle. Je peux ptét lui faire un mail si tu veux..?

  2. On dirait que les choses y ont changé depuis ton départ, puisque PP propose maintenant un forfait non négociable de 1500 levas par mois grand maximum (=750 euros) et travailler une semaine sur deux jusqu’à 23h + un week end sur deux.
    C’est justement Carlos qui m’a donné tous ces détails.

    Je sais que la crise est passée par là, mais faut pas abuser non plus. A ce tarif là, je gagnerais plus en vendant des patates au bord de la route !

    Avoir une connaissance dans les RH ne servira malheureusement à rien : ce sont tous également des bulgares sous-payés qui suivent les instructions venant de Gibraltar à la lettre, et ne prendront jamais aucune initiative si un profil à part venait à se présenter.

    Je ne dis pas qu’ils auraient dû m’embaucher sans aucune condition et que je suis indispensable à PP.
    Mais imaginons que je sois chef d’une telle société. Si je reçois une candidature et un audit gratuit sur la e-reputation de mes sites web, ce à quoi 99% de mes employés n’ont sûrement même pas pensé, j’aimerais que mes RH rencontrent au minimum ce candidat pour savoir ce qu’il a à me proposer.

    La lenteur de leurs réponses et le manque évident d’intérêt envers toute proposition originale m’a surtout déçu quant à l’image de PP.

    Qui a perdu le plus dans cette histoire ? Pas sûr que ce soit moi…

  3. Si je suis parti de chez eux, c’est en grande partie a cause du manque de flexibilité des RH et de la remuneration.
    A l’epoque j’avais reçu une offre de HP (pas enorme) et je leur demandais de l’egaler, ce à quoi ils m’ont repondu qu’ils ne pouvaient rien faire. Ils n’investissent pas dans des profils trop qualifiés en Bulgarie.
    Mes collegues qui parlaient super bien se sont barrés car justement le niveau de remuneration etait ridicule par rapport à leur competence.
    Je te fais suivre les emails des boss de la boite, tente ta chance avec eux directement, on sait jamais. C’est pas des bulgares mais des dominicains. Ils seront ptét plus ouvert à des profils différents…
    Good luck!

  4. Je comprend bien cette déception.
    Depuis plusieurs années, la spécialisation des etudes ont permis aux chefs d’entreprise de devenir très exigeants.
    Obtenir de la flexibilité de la part d’un employeur devient de plus en plus difficile.
    De plus, par experience, les sociétés qui font le plus de profit sont rarement les plus grands payeurs…
    Dernier article de Urban Linker @ recrutement web : Interview: Julien, français, développeur chez Facebook, Silicon Valley.

  5. histoire tres interessante qui demontre la difficulté de travailler dans ce milieu ou la pression des resultats est importante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge