• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /Conseils
  • /Arnaque aux stagiaires (Envoyé Spécial) : posez-vous les bonnes questions
Arnaque aux stagiaires (Envoyé Spécial) : posez-vous les bonnes questions

Arnaque aux stagiaires (Envoyé Spécial) : posez-vous les bonnes questions

20110331-01

Envoyé Spécial sur France2 diffusera ce soir un reportage sur les arnaques aux stages. Ca me rappelle le temps lointain où, dans la période de transition entre étudiant et salarié, je cherchais moi aussi tout et n'importe quoi : stage, CDD ou CDI.

Les temps sont durs avec la crise, et beaucoup d'employeurs ont trouvé comme seule solution à leur baisse de rentabilité de se servir de stagiaires pour faire le boulot d'employés fixes presque gratuitement.
Ne soyez pas dupes, la plupart de ces stages sont des arnaques et serviront uniquement ceux qui les ont inités : les entreprises.

Avant toute chose, n'oubliez pas la règle de base : un stage n'est pas un emploi, et ne vous garantit en rien d'en obtenir !

La France compte 1,2 millions de stagiaires, ce sont autant d'emplois en moins pour la plupart (j'ai l'impression de parler comme Arlette là…).
Alors oui, le stage c'est sympa car ça permet aux jeunes de bosser sans que le patron s'engage comme avec un CDI. Et les CDD alors, c'est pour les chiens ?
Je n'ai pas pour habitude de défendre les politiques ultra-sociales, surtout en France, mais le stage sert maintenant à une majorité d'employeurs à exploiter une équipe permanente de travailleurs bon marché ou gratuits.

Le stage sera en effet un atout dans votre CV pour plus tard, à condition qu'il soit effectué dans une grosse société avec une véritable réputation. Qui va porter attention aux 2 mois que vous aurez passé à bosser gratos pour la web agency Dushmoll et ses 4 employés ?

En fonction de votre situation, posez-vous les bonnes questions avant d'accepter un stage :

Vous êtes encore étudiant(e) et vous cherchez votre stage pour valider votre cursus ?

Commencez vos recherches le plus tôt possible. Multipliez les opportunités, demandez de l’aide à tous vos contacts, également sur les réseaux sociaux.
Portez attention au contenu même du stage : vous devez apprendre le plus possible, et pas faire des photocopies et préparer le café pendant 2 mois.

Avant de commencer, demandez à rencontrer le responsable en prétextant l’importance de lui faire signer la convention. Profitez-en pour clarifier les missions que vous aurez et sentir l'ambiance dans l'équipe. Si vous y voyez une majorité de stagiaires, fuyez !

Un stage efficace dure d'ordinaire deux ou trois mois. Au delà il peut s'apparenter à un emploi caché, même si certaines écoles, surtout les écoles de commerce, exigent au minimum six mois. Sachez néanmoins qu’un stage au-delà de deux mois doit être rémunéré à hauteur de 417 euros par mois à compter du premier jour, c’est la Loi !

Vous êtes diplômé(e) :

Réfléchissez objectivement : avez-vous réellement besoin de réaliser un nouveau stage ? 
Cela va-t-il améliorer votre employabilité (vous serez moins disponible pour chercher un vrai job) ?
Dans quelle mesure ce stage n’est-t-il pas un emploi déguisé ?
Le recruteur vous propose un nouveau stage de 4 mois en vous promettant un emploi à la clé, car dit-il, vous n’avez pas encore fait toutes vos preuves ?
Pourquoi ne vous propose-t-il pas alors un CDI, qui inclue une période d’essai, ou un simple CDD ?
Quelle garantie vous donne-t-il d’être embauché au final ? Aucune évidemment.

Quelques conseils très utiles du site generation-precaire.org (si si, ça existe) :

Gratification minimum

L’article 30 de la loi du 24 novembre 2009 indique qu’une gratification de 12,5% du plafond horaire de la sécurité sociale (c’est-à-dire 30% du SMIC) est obligatoire pour les stages de plus de 2 mois consécutifs. Elle est due à compter du premier jour du premier mois de stage et elle est versée mensuellement. Elle est au 1er janvier 2010 de 417, 09 €.

Refusez le stage ou négocier un CDD ou un CDI si :

– vous remplacez une employée en congé maternité, ou un salarié absent, suspendu ou licencié,

– le poste correspond à un emploi saisonnier,
– l’entreprise fait appel à vous pour combler un accroissement temporaire d’activité (par exemple pendant la période des fêtes de Noël, etc.),
– l’employeur ne désigne pas de maître de stage pour vous encadrer,
– la fonction du stage s'apparent à un véritable emploi (responsabilité et rentabilité)
– l’eentrprise refuse de vous payer l’indemnité légale pour un stage de plus de 2 mois.

 

Pour en savoir plus, je vous conseille la lecture du Guide pratique du Stagiaire. Vous y trouverez un tas d'informations précieuses, qui vous feront réellement réfléchir sur l'utilité réelle d'un stage.

Dans la majorité des cas de stages liés aux métiers de l'internet (et informatique en général), vous apprendrez bien plus en vous initiant par vous-même, en recherchant sur le web, en créant un blog sur votre domaine et en suivant des tutoriels en ligne.

Et en vous construisant petit à petit cette identité numérique d'expert curieux et passioné, vous misez sur le long terme et aurez certainement la chance d'accéder un jour à un poste qui correspond à vos attentes, grâce à votre visibilité développée sur le web.

Commenter via Facebook

4 thoughts on “Arnaque aux stagiaires (Envoyé Spécial) : posez-vous les bonnes questions

  1. Article précieux dans ce contexte de crise où tout est bon pour tirer sur la corde, mais il est difficile de faire le difficile quand le stage est une élément sine qua none de la validation de son diplôme!

  2. Cynthia Webdesigner

    Bonjour à tous,

    Je suis en Licence Pro Webdesign-Infographie.
    En cherchant des stages, je me suis faite arnaquée par une fausse annonce de stage.

    J’avais répondu à une annonce de stage bien alléchante d’une entreprise très connue spécialisée dans les services de paiement de petits montants (son nom est M…o inscrit derrière presque toutes les cartes bancaires)

    C’était une annonce qui recherchait un Graphiste-Webdesigner rémunéré à 900 € net / mois.
    Vu la rémunération, autant vous dire que l’on est tout de suite hyper-motivé, d’autant plus que le stage se trouve au centre de Paris dans un lieu très connu et hyper agréable.

    Donc, je postule, la fille (le contact) me répond immédiatement en m’informant que mon profil correspondait et que je suis retenue pour un entretien.
    Elle me demande donc de réaliser très sérieusement une démonstration (une sorte de book), mais pas n’importe laquelle : je devais réaliser des documents et leur proposer des idées sur leur campagne publicitaire sur un support bien précis.
    En gros, je devais leur produire une vraie réalisation pour leur entreprise.
    Etant très motivée, je réalisais alors très sérieusement le travail qu’elle m’a demandé pour le présenter à l’entretien.
    Le travail bien fait, elle était contente et m’informait que j’avais été choisie pour un 2ème entretien avec un responsable.
    Mais cette fois-ci encore, elle me demandait de réaliser d’autres travaux (dont le sujet était bien précis encore une fois) pour l’entreprise.
    J’étais donc très contente et toute excitée d’apprendre que j’avais fait du bon travail et que j’avais un 2ème entretien.
    J’avais donc mis tout mon coeur et mon énergie pour produire le travail qu’elle m’a demandé qui était 2 fois plus important que celui demandé pour le 1er entretien.

    Là encore, au 2ème entretien, ils étaient très contents de ce que je leur ai produit et m’avaient remercié vivement de la qualité de mon travail.
    Ils m’ont fait croire que ma candidature allait être retenue et m’ont chaleureusement présenté tous leurs locaux.
    Le responsable m’avait même dit qu’il allait partir en vacances ce jour mais que l’on se reverra bientôt (sous-entendu que j’étais retenue) et j’aurai des nouvelles dès le lendemain par sa subordonnée.

    Comme convenu, j’avais reçu un coup de fil le jour suivant et patatras….ma candidature n’est pas retenue !

    Moralité : faîtes attention aux annonces de stage avec des rémunérations très alléchantes et qui ensuite vous demandent de réaliser quelques travaux pour leur entreprise en guise de démonstration de votre capacité.
    Le véritable but de ces annonces est souvent de réaliser des brainstorming pour récolter GRATUITEMENT les bonnes idées et ensuite, merci et bye bye.

    Si une entreprise vous demande de préparer une démonstration ou un book pour l’entretien, faîtes le mais pas sur le sujet qu’ils demandent pour leur entreprise, faîtes le sur un sujet qui n’a aucun rapport avec leur entreprise et leur expliquer gentiment votre principe.

    J’espère que d’autres ne tomberont pas dans ce genre de piège.
    Si tous les candidats à un stage connaissent la combine et ne tombent pas dedans, alors ces entreprises finiront par perdre leur temps à créer ce genre de fausse annonce de stage en vu de faire réaliser un travail par des candidats pigeons.

    Cynthia

    • Bonjour Cynthia,

      Cette histoire me dégoûte au plus haut point !
      Si tu souhaites que j’en parle ouvertement avec un article sur ce blog, je me ferai un véritable plaisir de ternir leur e-réputation !

      Contacte-moi si cela t’intéresse, et bon courage !

      • Cynthia Webdesigner

        Bonjour Kris,

        Merci pour ton aide.

        Oui je souhaite que tu en parles ouvertement car je suis écoeurée, humiliée et j’ai perdu 2 semaines à faire leur travail pour rien pendant que je devais rendre plein de devoir et j’avais des exams à préparer (on est en fin d’année pour les Licence Pro)

        Merci encore

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge