• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /Conseils
  • /Protégez votre identité en déposant des noms de domaine
Protégez votre identité en déposant des noms de domaine

Protégez votre identité en déposant des noms de domaine

Aujourd'hui je ne vous parle pas directement d'ecommerce, mais d'un domaine en étroite relation : votre identité liée aux noms de domaine.

L'idée de cette petite parenthèse vient de mon actualité du jour, puisque je viens de déposer à l'AFNIC le nom de domaine kris3d.fr. Ce n'est pas un nouveau site, mais juste ce qu'on appelle un alias qui redirige toute requête "kris3d.fr" vers www.kris3d.com, ici-même.

Capter les visiteurs en errance

Avec mon raccourcisseur d'url kris3d.me, c'est déjà le troisième nom de domaine lié à mon blog que j'acquiert.

L'intérêt de cette manoeuvre n'est pas d'améliorer son référencement, puisqu'un alias n'est pas un nouveau site. Il n'apporte donc aucun contenu référençable aux yeux de Google.

Il permet par contre de capter tous les visiteurs qui pourraient faire l'amalgamme entre votre domaine en .com, et un hypothétique .fr.

Ils sont beaucoup plus nombreux que vous le pensez. On peut souvent le vérifier dans ses statistiques d'ailleurs.

Voilà pourquoi on recommande toujours de choisir un nom de domaine en .com ou .fr : l'image est plus sérieuse, plus officielle. Elle correspond aux automatismes des internautes.
Si j'avais hébergé mon blog sur kris3d.net, nul doute que de nombreux visiteurs auraient cherché à me retrouver sur kris3d.com, sans me trouver.

Et là, on arrive à la deuxième raison…

Se protéger des usurpateurs d'identité

Non seulement, ces visiteurs ne me trouveraient pas sur kris3d.com. Mais pire encore, ils pourraient tomber sur un site similaire, dans une même thématique, créé par un opportuniste souhaitant tirer profit de ma (certes marginale) popularité sur le web spécialisé ecommerce.

Ne souriez pas ! Cela arrive plus souvent qu'on ne le croit. C'est ni plus ni moins de l'usurpation d'identité numérique, qu'il s'agisse d'une personne ou d'une marque. J'en ai fait l'amère expérience il y a 3 ans avec un autre de mes business.

J'avais développé pendant 2 ans une activité liée aux jeux en ligne. Le site était reconnu comme une référence,mais déposé uniquement en .com. Un de mes concurrents a alors acheté le .fr pour le faire pointer vers son site personnel.

Je n'avais pas jugé utile d'engager des procédures coûteuses pour le récupérer, car le jeu n'en valait pas la chandelle (trafic faible mais de passionnés).

J'en avais pourtant le droit, et je vous explique comment :

Ayant auparavant déposé la marque portant le nom de mon site auprès de l'INPI, j'en étais donc le propriétaire légal (surtout que mon activité en ligne concordait au nom affiché, ce qui n'était pas le cas du concurrent qui redirigeait les visiteurs vers un site portant un autre nom).

Le dépôt de marque est très important car en cas de litige en France,c'est la date d'ouverture du nom de domaine en .fr qui fait foi de propriété de la marque ! En gros, si je n'avais pas déposé la marque auparavant, mon concurrent aurait été proclamé titulaire de la marque.

N'oubliez donc pas de déposer votre marque si vous estimez développer un business sérieux, car la réussite attire la convoitise.

Coût de l'opération : 200 € à l'INPI.

Pour ensuite reprendre possession du nom de domaine en .fr qui me revient de droit, j'aurais du alors engager une procédure de réclamation PREDEC auprès de l'AFNIC. Cette procédure subit actuellement quelques modifications mais sera bientôt réactualisée car elle a été mise à jour en juillet 2011.

Coût de la procédure PREDEC : 400 € !

Cette protection peut vous coûter un rein. Mais elle peut aussi parfois vous sauver d'un mauvais pas juridique.

Pour en finir avec mon histoire personnelle, mon concurrent tellement avide et jaloux, avait fini par lancer des procédures concrètes (plaintes à la Police, auprès de l'INPI et de mes fournisseurs). En utilisant de faux documents, il a tenté de me faire passer pour un usurpateur d'identité et de marque. Le comble du comble !

Il m'a fait perdre temps, nerfs et argent pendant un an. Mais j'ai finalement eu gain de cause car mon dépôt de marque initial a toujours attesté de mon droit, malgré l'excès de zèle de l'autre imbécile.

D'ailleurs, il a depuis complètement quitté la partie, puisqu'il a stoppé son activité quelques mois après toutes ces histoires.

Gardez cette histoire à l'esprit, et n'hésitez pas à investir un peu pour vous protéger. Vous auriez beaucoup trop à perdre, si votre business commençait à attirer l'attention.

Commenter via Facebook

3 thoughts on “Protégez votre identité en déposant des noms de domaine

  1. Bonjour,
    Il me semble toutefois dans le cas d’un dépôt INPI et de « non exploitation » du nom déposé, que le déposant perde ses droits d’office au bout de cinq ans.
    Ceci même si le dépôt est enregistré pour dix ans.
    Ça ne ressemble pas à ton cas, mais je soumets cette éventualité.
    Ainsi un dépôt à l’INPI sans penser à retenir le nom de domaine auprès d’un registar serait une opération « nulle » (imparfaite techniquement/tactiquement)
    En effet aucun des deux ne pourrait bouger ni revendiquer.
    Reste à savoir si le possesseur du nom de domaine ne serait pas gagnant de fait, au bout de cinq ans par…. KO technique !
    Cela exclu évidement les noms de marques notoires.
    J’invente un nom comme semblant d’exemple « bleu de chine » déposé par un à l’INPI et un autre en point com, etc.
    C’est je suppose une colle qu’un juriste français ou un savant de Marseille ou d’ailleurs pourrait éclaircir.
    Dernier article de Sharl@Premier Bulgarie : Propriété : 558, Balchik, Maison Neuve, Prix 68.000 EUR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge