• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /Blogging
  • /Guide : comment désactiver une extension WordPress sans passer par le tableau d’admin
Guide : comment désactiver une extension WordPress sans passer par le tableau d’admin

Guide : comment désactiver une extension WordPress sans passer par le tableau d’admin

Habituellement, désactiver une extension WordPress est à la portée de toute le monde, tant sa simplicité est enfantine.

Il suffit d’aller dans le tableau de bord administrateur, cliquer sur « Extensions » (plugins) et cliquer « désactiver » (deactivate) à côté du nom du plugin.

Par exemple, si vous utilisez Akismet, voilà à quoi ça ressemble :

Seulement parfois, un plugin peut rendre la situation bien plus complexe, et causer le trouble dans la partie admin, ou même le site tout entier.

C’est ce qui m’est arrivé cette semaine, et je me suis arraché les cheveux à trouver une solution.

Un de mes sites était devenu instable à cause d’une extension WordPress corrompue. Mon site était suspendu par l’hébergeur, car dès qu’on l’activait, il faisait « crasher » le serveur hôte qui l’héberge. Donc, impossible de lancer le tableau de bord admin pour tenter de désactiver le plugin fautif, car le site plante. Vous voyez le cercle vicieux ?

J’ai cherché (un peu) et trouvé la solution, que je partage avec vous dans ce guide. Vous disposez en fait de deux possibilités.

1/ Désactivation par les fichiers

Cette solution consiste à désactiver l’extension WordPress via les fichiers qui la composent.

Connectez-vous à votre site via le gestionnaire de fichier de votre hébergeur, ou avec un client FTP comme Filezilla.

Allez dans le répertoire /wp-content/plugins/

Identifiez le répertoire portant le nom du plugin qui vous cause problème

Renommez le répertoire en question, comme par exemple :

Maintenant si vous tentez de vous connecter à votre site comme administrateur, un message vous indiquera que l’extension a bien été désactivée :

Vous avez alors la possibilité de régler le problème initial de votre plugin, en le supprimant complètement ou en cherchant à fixer le bug dans son code.

 

2/ Désactivation par la base de données

La seconde option est un poil plus complexe car elle consiste à passer par la base de données de votre site WordPress.

Il vous faut donc accéder à cette base de données, dans la plupart des cas via l’outil phpMyAdmin mis à votre disposition dans le panneau de contrôle de votre hébergement. C’est lui que nous utilisons dans ce tutoriel.

Une fois connecté à la base de données, sélectionnez la table wp_options dans la colonne de gauche :

On cherche alors l’entrée appelée active_plugins, qui est contenue dans cette table (il peut être nécessaire de faire défiler plusieurs pages pour la trouver) :

Pour désactiver TOUS les plugins de votre site, il suffit simplement de supprimer cette ligne en cliquant la croix rouge à côté. Cette manipulation n’endommagera en aucun cas votre site WordPress ou ses fonctionnalités. C’est une simple désactivation des plugins, qui sont toujours installés cependant.

Si par contre, vous souhaitez désactiver une seule extension, cliquez alors l’icône du crayon :

Un menu d’édition s’affiche :

Il vous faut alors changer un seul caractère dans la chaîne de texte. Avant le nom du plugin, changez le « a:1 » en « a:0 ».

Dans notre exemple, le texte original est :

Il ne reste plus qu’à le corriger en :

Une fois la modification terminée, validez en cliquant le bouton GO en bas à droite :

Voilà, votre extension WordPress est désactivée (mais toujours installée). A vous de jouer maintenant pour la supprimer complètement ou tenter de la réparer.

Tous les textes sont en anglais car le problème concernant mon site anglophone de football pour expatriés, mais vous chercherez les expressions équivalentes en français si votre WordPress ou votre hébergement s’affichent dans la langue de Molière (et aussi celle de Jean Dujardin, pour les plus jeunes !).

Bonne chance et bon WordPress !

 

Commenter via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge