• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

Questions fréquentes sur l’e-commerce avec WordPress

Questions fréquentes sur l’e-commerce avec WordPress

Vous le savez déjà, j’essaie en permanence de populariser WordPress comme outil d’e-commerce à travers mon blog et mes ebooks.

Pourtant, vous êtes encore nombreux à douter de cette plateforme. Pas plus tard encore qu’hier matin, un nouveau client me confiait ses interrogations quant à l’utilisation de ce CMS pour développer sa boutique en ligne.

Ses questions, tout à fait légitimes, je les retrouve fréquemment chez d’autres clients, dans les commentaires de mon blog ou dans les forums dédiés à l’e-commerce.

Alors pour en finir une fois pour toutes avec les préjugés, les on-dit et les « J’ai entendu quelque part que… », j’ai décidé de mettre les choses au point ici et maintenant.

Voici donc la liste des questions les plus fréquentes sur l’E-commerce avec WordPress. Ou du moins, celles qui me reviennent souvent, comme un boomerang électronique !

WordPress, c’est une plateforme pour bloguer

A la base, c’est vrai.

Mais de plateforme de blog, WordPress a fini par évoluer en CMS multi usages très complet, grâce à une communauté de développeurs très active. Ces derniers ont plébiscité WordPress pour sa gratuité, sa simplicité et sa modularité. Ils ont ainsi développé des milliers d’extensions (plugins) qui ajoutent tout autant de fonctionnalités à l’outil. En les combinant, les possibilités de développement qui s’offrent à nous sont pratiquement devenues illimitées !

Avec WordPress, on peut aujourd’hui monter ou combiner un blog, une boutique e-commerce, un forum, un réseau social, une photothèque, une vidéothèque, des questionnaires, de l’e-learning, des contenus à accès privé, un système de notation de produits…

Je ne parle que d’extensions déjà existantes, car la liste est amenée à évoluer.

De plus, rien ne vous empêche d’envisager des développements privés pour de nouvelles fonctionnalités, car WordPress est totalement ouvert.

Il ne reste finalement que peu de monde qui utilise WordPress essentiellement pour bloguer…

Avec WordPress, on est limités en nombre d’articles dans une boutique

Faux encore.

Désolé de décevoir ses contradicteurs, mais les extensions e-commerce pour WordPress les plus populaires ne sont techniquement astreintes à aucune limite. Certaines comme WP e-commerce permettent même l’import massif de catalogues via le téléchargement d’un fichier csv.

En fait, plutôt que le nombre d’articles, c’est la fréquence de leur changement qu’il faut prendre en compte dans sa réflexion. L’édition d’un produit dans WordPress se fait dans une fenêtre identique à celle qui sert à rédiger des articles. Elle est assez lourde à charger car elle comporte beaucoup plus d’options que celles servant à définir un produit, surtout si vous avez ajouté beaucoup d’extensions.

Si votre catalogue est amené à changer fréquemment (édition ou saisie quotidienne de produits), WordPress peut être parfois un peu moins aisé à manipuler qu’un Prestashop. Et encore… Pour se faciliter la tâche, on peut très bien cacher certaines options inutiles ou rarement employées, afin de simplifier l’interface au maximum.

Le design des boutiques sous WordPress n’est pas pro

Encore un préjugé à la dent dure. WordPress est souvent jugé, à tort, sur la qualité des milliers de thèmes gratuits offerts sur la toile. On y trouve en effet de tout, et pas que du bon, je le reconnais volontiers.

Mais il existe une dizaine de marketplaces très pros et spécialisées dans les thèmes WordPress spécialisés.

Si vous avez un projet corporate, magazine, voyage ou… E-commerce, chacune de ces boutiques vous offre un choix sans cesse grandissant d’univers graphiques pour votre site. Avec en prime de nombreuses options de personnalisation, et parfois un système e-commerce clé en main, comportant toutes les extensions pour gérer produits, paiements et commandes.

Avec des thèmes de ce genre, on peut théoriquement commencer à vendre sur internet en moins d’une heure.

WordPress n’est pas performant pour gérer les paiements en ligne

C’est encore un de ses derniers points faibles, je veux bien l’admettre.

L’énorme majorité des plugins ecommerce ne gèrent que les portefeuilles électroniques comme modes de paiement : Paypal, 2CO, Moneybookers, Google Checkout et quelques autres plateformes du même acabit mais plus exotiques pour nous européens.

Bien entendu, ils permettent tous de gérer des paiements manuels de type chèque, mandat ou paiement cash. Rien de révolutionnaire, car cela revient à marquer un paiement comme réglé à la main dans l’interface d’administration.

Il existe par contre peu de solutions déjà existantes pour recevoir des paiements liés à un compte marchand VAD (vente à distance). C’est pourtant une des principales méthodes choisies par les e-commerçants de l’hexagone. Elle consiste a recevoir des paiements par carte bancaire, directement sur le compte de société du commerçant. Il aura négocié un taux de commission avantageux avec sa banque, et cette dernière lui aura fourni un kit technique, un script de paiement à installer sur son site web.

Si vous souhaitez installer ces scripts sur votre boutique WordPress, il faudra plonger les mains dans le cambouis, en choisissant au préalable un plugin qui permet d’ajouté son propre script de paiement (API), puis en adaptant le script au plugin, grâce à un développeur.

Dernière option si vous souhaitez proposer un paiement par carte bancaire direct via votre compte bancaire, sans pour autant développer des scripts : Ogone. Solution française très populaire, elle est déjà préinstallée sur certains plugins WordPress comme eshop ou Woocommerce (payant).

Vous n’avez qu’à saisir vos identifiants Ogone, définir quelques paramètres et ça fonctionne directement.

Inconvénient : rajouter un prestataire dans la chaîne augmente le coût final de chaque transaction, coût un peu opaque d’ailleurs, puisqu’Ogone n’affiche aucun prix publiquement. Il faut les contacter comme indiqué sur leur page. C’est le prix à payer si on ne souhaite pas consacrer du temps et de l’argent au développement de son propre programme.

En résumé, Ogone est une bonne solution en fonction de vos choix stratégiques.

La sécurité d’une boutique WordPress est faible/médiocre

Dans sa version de base, WordPress est une proie facile pour des hackers confirmés. On n’en rencontre pas tous les jours, mais il m’est arrivé d’être victime de ces pirates du net. A chaque fois, ils semblaient juste vouloir s’amuser, en plaçant un message de gloire à leur talent (vive le personal branling), ou bien quelques backlinks bien cachés vers des boutiques pharmaceutiques asiatiques, aussi illégales que leur méthode SEO à vomir.

Mais j’ai rencontré la même mésaventure avec des sites Joomla !

En réalité, la barrière de sécurité, c’est vous. Et surtout les précautions ainsi que les extensions que vous allez choisir.

En installant uniquement des extensions reconnues, en suivant scrupuleusement leurs instructions d’installation, et en ajoutant quelques plugins de sécurité, vous éloignerez alors 95% des hackers boutonneux en mal de notoriété. Maintenant, si des activistes russes ont pris un site pour cible, même le FBI ne sait pas se protéger.

Quelques extensions de sécurité indispensables que j’apprécie particulièrement :

  • Akismet : l’antispam de référence grâce à la participation active de ses utilisateurs.
  • Sabre : votre assistant contre les bots chinois ou russes qui tentent de créer des comptes sur votre site.
  • Ip filter : parfois on doit bannir une ip manuellement. Plutôt que d’éditer des fichiers sur votre serveur, ce plugin vous aide à le faire très simplement.
  • WP Firewall 2 : exclut automatiquement toute personne qui tente d’accéder à des urls un peu trop fantaisistes sur votre site (comportement typique d’un bot d’attaque).
  • IQ Block country : vous n’avez pas de lecteurs en Chine, Russie ou Ukraine ? Réduisez les risques de hacking en coupant l’accès à tout visiteur issu de ces pays.

Une boutique E-commerce WordPress est peu évolutive

C’est tout le contraire. WordPress est le CMS le plus dynamique du marché, tant ses évolutions sont rapides et fulgurantes.

Il y a 2 ans, on comptait pas plus de 5 extensions e-commerce pour WordPress. Il y en a 4 fois plus aujourd’hui.

Les vendeurs de thèmes et d’extensions de qualité pullulent. Ils offrent souvent d’ailleurs des versions « light » gratuites à la communauté, qui sont largement suffisantes dans 80% des cas. Et au pire, c’est quelques dizaines d’euros à dépenser pour s’offrir la version complète. Rien à voir avec Prestashop dont les modules d’entrée de gamme vacillent de 100 à plusieurs milliers d’euros ! Et souvent pour des fonctionnalités équivalentes.

 

Fin de l’argumentaire. Je pense joindre les images aux mots d’ici quelques jours, en vous proposant un annuaire des boutiques en ligne créées avec WordPress. L’inscription y sera gratuite. Je souhaite m’en servir pour vous montrer l’extraordinaire potentiel de WordPress pour l’e-commerce.

A suivre donc…

Commenter via Facebook

4 thoughts on “Questions fréquentes sur l’e-commerce avec WordPress

  1. Pour WPEC, il existe WPCB qui gère parfaitement tout les paiement SIP ATOS… À bon entendeur ;)

    Et pour ce qui est des thèmes e-commerce… j’en trouve franchement aucun de bonne qualité… mais pour 50$, t’en as pour 50$ :)

    Après, y’a des gens comme nous qui faisons toujours nos thèmes sur mesure – mais c’est pas 50 $ ;)
    Dernier article de Sébastien d’Insidedaweb : WP e-Commerce, la Confirmation de Commande en Trois Étapes

  2. Bonjour,

    Merci pour cet article. Je dois créer une boutique monoproduit pour un client et j’hésite à choisir avec prestashop. Mais celui-ci se montre difficile à paramétrer quand on a qu’un seul produit à mettre en avant et du coup, plutôt des pages de contenu.

    Je pensais carrément faire un site wordpress av boutique sous prestashop mais un bon plugin ecommerce wordpress avec un joli thème payant ou sur mesure me parait plus simple. Mon client devrait avoir assez d’options pour gérer un seul produit à vendre.

    Merci de votre article !

  3. Un article qui peut me servir dans ma réflexion, utilisant Thelia par ailleurs pour mes boutiques et travaillant sur plusieurs projets WordPress actuellement j’en suis à me demander ce que cela donnerai… je vais faire un essai.

    Il reste cette sacrée partie de paiement carte FR, c’est ça qui me fait douter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge