• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /Blogging
  • /Quel hébergeur web choisir pour sa boutique WordPress ?
Quel hébergeur web choisir pour sa boutique WordPress ?

Quel hébergeur web choisir pour sa boutique WordPress ?

Un des choix les plus importants dans le lancement d’une boutique (ou simplement d’un blog) WordPress réside dans celui de l’hébergeur.

Par analogie, on le comparerait au propriétaire du local que vous louez pour y installer une boutique physique. Toutefois, les points à vérifier pour prendre sa décision varient largement.

Pour une boutique physique, l’emplacement du local est primordial car il va déterminer le look et le trafic de la boutique. Rien de tout ça pour un site web. Le look, c’est vous qui le définissez, avec un travail de web design. Pareil pour le trafic, puisque c’est le référencement qui va déterminer le nombre de visiteurs sur vos pages.

Pour choisir un hébergeur web, il faut porter une grande attention à une multitude de paramètres techniques. Si tous les voyants sont au vert, vous ne saurez même pas qu’on peut rencontrer des problèmes de configuration avec WordPress.

Dans le cas contraire, attendez-vous à des arrachages de cheveux en règle, et quelques nuits blanches pour tenter de faire fonctionner votre boutique.

Mon cauchemar avec Hostpapa

La concurrence chez les hébergeurs est telle qu’il n’est pas rare de trouver des offres à des prix incroyables. A 3$ par mois, votre facture ne va même pas payer l’électricité du serveur.

J’exagère un peu puisque les serveurs sont mutualisés, mais que pouvez-vous attendre d’un service low cost? Sérieusement.

Quand je voyage en avion avec Wizzair, je sais que je n’aurai pas de siège attribué, pas de déjeuner et qu’il faudra se battre dans les files d’attente pour voyager convenablement. Ce n’est pas cher mais on le paye autrement.

Ce qui n’est pas grave pour un service ponctuel comme un voyage de quelques heures, peut se révéler fatal dans le cadre d’un service permanent pour un business.

J’en ai fait l’amère expérience avec l’hébergeur canadien Hostpapa.

Sur le papier, Hostpapa semble être le partenaire idéal. Prix canons, service illimité, réputation positive au vu des évaluations sur les sites spécialisés… En plus on voit de la pub Adwords pour Hostpapa partout sur le web, alors ça ne peut pas être un mauvais prestataire. Bref, je suis tombé dans le panneau…

A peine le contrat signé, les ennuis commencent !

Au bout de quelques jours, mon site affiche une page indiquant que mon compte est suspendu. Super rassurant pour mes visiteurs.

Personne ne m’a contacté, alors je demande des explications au support. C’est après plusieurs heures qu’on me répond que mon site utilise excessivement les ressources du serveur, alors on m’a suspendu mon compte sans chercher le problème et surtout sans prévenir. Très pro hein !

La discussion qui suit va durer des heures, des jours. Discussion par ticket, au téléphone. Je dois me justifier comme un criminel, et les implorer pour me laisser regarder ce qui se passe sur le site, car je ne sais même pas ce qui s’est passé.

Ils concèdent à me donner à nouveau accès au site, et je détecte un bug bizarre dans la base de données. Elle était subitement passée de 10Mo à 2Go sans explication. J’ai simplement restauré la base de la veille et tout refonctionnait. Trop compliqué pour les techniciens de Hostpapa.

Bonne poire, j’ai tout de même décidé de leur laisser une seconde chance. Du moins, jusqu’aux problèmes suivants.

Autre souci, le plus grave selon moi : la mémoire allouée aux scripts php ne peut pas dépasser 32 Mo. Il n’existe aucune alternative technique.

A cause de cette limite, de nombreux plugins refusent de fonctionner (Nextgen gallery, event manager pro, Magic members…).

Tous les autres prestataires nous autorisent à passer à 64Mo ou 128Mo très simplement.

Chez Hostpapa, on me dit que je l’ai dans l’os, et que si je veux augmenter cette limite, je dois souscrire à un abonnement revendeur à … 20$ par mois !

Derniers soucis en date : mon IP qui a été bannie de leur serveur sans explication rationnelle, m’empêchait d’accéder au site. J’ai ouvert un ticket, et contacté Hostpapa par Twitter. Il leur a fallu 1 semaine (7 jours) pour me répondre, et me dire qu’ils ont enlevé mon IP de leur liste noire !

J’ai bien entendu choisi un autre hébergeur pendant ce temps. J’ai transféré toutes mes données, et cherché à changer mes DNS (noms de serveur) afin de faire pointer mon nom de domaine sur mon nouvel hébergement.

Ce qui est inclus dans le panneau de contrôle de tous les hébergeurs ne l’est pas ici. Impossible de le faire soi-même, alors que ça prend 30 secondes. Chez Hostpapa, hébergeur rustique, il faut demander par ticket support. Là encore, après ticket + Twitter, ils ont procédé au changement après 6 jours ! Au secours !

Vous aurez compris qu’un site WordPress avec Hostpapa, c’est la galère assurée.

Mais alors, quel hébergeur choisir ?

J’en ai testé une bonne dizaine, que ce soit dans le cadre de mes projets ou ceux de mes clients.

Dans le même registre que Hostpapa, on trouve Webhostingpad. Pour faire simple, il encore moins cher, pour un service encore plus pourri.

Si votre site WordPress utilise un peu trop de ressources à leur goût (un simple plugin e-commerce devrait suffire), ils vous suspendent sans préavis en vous priant de dégager illico presto. Je n’ai jamais vu un tel dédain du client. Ils ne semblent intéressés que par des sites plaquettes sans trafic. Ca c’est rentable !

Maintenant que je vous ai donné la liste des hébergeurs à éviter absolument, passons au plat de résistance !

Tel un Laurent Blanc du site WordPress, voici ma sélection pour une équipe ecommerce gagnante !

Fatcow

Eux je les aime bien.

Depuis un an, j’utilise leurs services pour plusieurs sites. Ils sont assez réactifs, sans contrainte technique, et avec un prix imbattable.

Un service sympa qui aurait été parfait si je n’avais pas constaté une période de down time (serveur inaccessible) assez importante. Ca a duré 2 mois, mais depuis, leurs serveurs semblent stables. Pourvu que ça dure.

DRI

Le seul hébergeur français de la liste (j’ai testé Gandi et Online, mais je n’ai pas été satisfait).

Je suis chez eux depuis plus de 10 ans ! Les prix sont corrects, la prestation techniquement en béton (j’ai du constater 1 seul down time en 12 ans). Et le service est exceptionnel. Problème technique un dimanche à 18 heures ? DRI vous répond en moins d’une heure. C’est un petit hébergeur, on s’y sent en famille.

Seul bémol dans le tableau : la qualité technique sur de l’hébergement mutualisé a un revers : on est limité en bande passante et en espace disque.

Si vous devez héberger beaucoup de fichiers, il faudra trouver une alternative comme Amazon S3 (stockage en « cloud ») ou choisir un autre prestataire.

Trop de trafic ? DRI vous proposera un package supérieur, mais l’addition commencera à être salée.

Dommage qu’ils n’aient pas fait évoluer leurs offres face au marché, mais c’est le prix à payer pour la qualité.

Bluehost

Depuis 6 ans, j’ai plusieurs sites chez Bluehost. Je n’ai jamais eu à me plaindre, puisque mes sites n’ont pas changé de place.

Ici, on propose une offre unique tout compris, en illimité total (trafic et stockage). Le service est bon, rapide. Les serveurs sont stables.

Et aucune limitation technique ne viendra entraver l’expansion de votre site WordPress.

Godaddy

Un équivalent à Bluehost dans la qualité du service, je place Godaddy en première position pour ses offres modulables.

Les 3 packages proposés de base devraient convenir à tous les besoins et les budgets. Et si ce n’est pas suffisant, de nombreuses options permettent de personnaliser son hébergement aux petits oignons, comme si on choisissait dans un menu de restaurant.

Mes sites les plus lourds en terme de ressources utilisées (dont kris3d.com) sont chez Godaddy. J’y fais tourner des forums, des boutiques et des galeries d’images sans le moindre problème.

Un tout petit reproche : les options sont si nombreuses qu’on peut parfois se perdre dans l’interface d’administration, surtout au début. Mais une fois qu’on est habitué, Godaddy devient un partenaire de confiance sans faille dans votre business. Ce n’est pas un hasard s’il figure dans tous les tops hébergement depuis des lustres.

Bref, j’ai choisi…

Si vous préférez un prestataire français, avec une utilisation de ressources limitée (ou contrôlée), optez pour DRI.

Pour le budget sans contrainte, choisissez Bluehost.

Pour un hébergement modulable qui vous suivra tout au long de l’évolution de votre site WordPress, avec un rapport qualité/prix optimal, c’est Godaddy qu’il vous faut.

Dernière astuce : si vous avez plusieurs sites web, ne mettez pas tous les oeufs dans le même panier. Choisissez plusieurs prestataires.

En cas de problème, un seul de vos sites sera concerné. Et les éventuels liens (backlinks) entre vos sites seront bien plus efficace en terme de référencement : Google leur accorde plus d’importance si les 2 sites ne sont pas hébergés sur le même serveur.