• Mon profil professionnel

    Webmarketeur | Webmaster | Community Manager
    Graphiste 2D 3D vidéo | Support informatique
  • Me contacter

    Merci !

    Merci pour votre message !

    Il manque des infos !

  • Accueil
  • /3D
  • /La 3D, de l’atelier aux fermes de rendu
La 3D, de l’atelier aux fermes de rendu

La 3D, de l’atelier aux fermes de rendu

J’ai déjà évoqué dans ces lignes l’origine du pseudo KRIS3D.

Pour rappel, mes premiers pas dans le monde professionnel se sont déroulés dans l’univers fascinant de l’animation 3D. C’était à une époque lointaine, où 3D Studio tournait encore sous MS DOS, qu’il fallait appuyer sur « Enter » pour rafraichir l’affichage de sa scène de travail, et qu’une image pouvait facilement prendre 3 à 5 heures pour être calculée par notre petit Intel Pentium.

Difficile à croire ? Pourtant, c’était notre quotidien il y a moins de 15 ans…

A cette époque, il n’existait pas encore d’équipes de centaines d’infographistes, pas de fermes de rendu (render farm en anglais), pas de film 3D à la télé ou au cinéma. Pixar n’existait pas et Maya était encore uniquement le nom d’une civilisation passée d’Amérique du Sud…

Mais depuis, les choses ont bien changé. Je m’en suis rendu compte avant hier en essayant d’expliquer à une amie ce qu’était la 3D de mon temps.

Le plus flagrant dans cette évolution, c’est la puissance des ordinateurs qui a été décuplée. Mon amie n’y connait pas grand chose à la 3D, alors il n’était pas évident de lui expliquer la différence entre ferme de rendu et ordinateur individuel. Je lui ai décrit le concept du rendu 3D, c’est-à-dire l’interprétation par la machine d’une scène 3D définie par vos soins, afin de la transformer en image fixe.

Ce qui peut me paraitre évident ne l’est toujours pas. Il semble que bien peu de monde connaisse les rouages de la création 3D encore aujourd’hui. Alors je continue d’évangéliser à mes heures perdues, pour faire comprendre au plus grand nombre que les images de Toy Story ou de Jurassik Park n’ont pas été dessinées au crayon (enfin, pas en ce qui concerne les images issues du rendu final).

Par contre, pas besoin d’être polytechnicien pour saisir la différence entre temps réel et plusieurs heures de calcul. La 3D aujourd’hui s’est professionnalisée, c’est devenu une affaire de spécialistes à tous les niveaux !

Commenter via Facebook

One thought on “La 3D, de l’atelier aux fermes de rendu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CommentLuv badge